Comment démystifier le jargon web (explications) ?


« Mon Dieu, mais vous avez tout à fait raison, heureusement que vous êtes là ».

Voici tout à fait le type de remarques que certains experts du web attendent après avoir élaboré, fabriqué et diffusé leur science auprès de la foule des très nombreux quidams du monde tel qu’il avance aujourd’hui.

Les termes employés pour des processus techniques finalement très simples sont légion : cPanel, html, php, css, java, javascript, c++, CMS, SEO, SEM, hébergeur, serveur, base de données, fichiers html, fichiers php, widgets, extensions, etc.

En sachant que vous pouvez tantôt utiliser les termes en français « le référencement internet, c’est vraiment très important » ou en anglais « le SEO, c’est vraiment très important ».

Vous pourrez même entendre des phrases comme « la clé d’un référencement internet réussi, c’est le SEO ». Cela fait toujours un effet boeuf : c’est très pratique et ça permet de dire à peu près tout et n’importe quoi, sur tout, surtout.

Illustrons notre propos. Vous pouvez par exemple suivre la performance de votre site web grâce à différents logiciels qui ont comme dénominateur commun de se décrire comme fiable et comme caractéristique différenciante d’établir des indicateurs de performance … totalement incohérents d’un logiciel à l’autre.

Vous pourrez ainsi utiliser le fameux « webalizer » du « cPanel » que vous trouverez sur le tableau de bord de votre « hébergeur » et grâce à qui vous aurez les « KPI » les plus importants de votre site internet tels que le « nombre de visites » ou l’origine de vos « cybernautes » pour ne citer qu’eux.

Mais en installant d’autres logiciels tels que les Google Analytics, vous vous apercevrez que vous avez probablement reçu au final les « KPI » les plus stupides qui soient… et cela à cause du fameux « webalizer ».

Poser la question auprès des gestionnaires de ces logiciels numériques pourrait paraître dépourvu de bon sens. Quel intérêt auraient-ils à dire que leur « webalizer » est à côté de la plaque ?

Certains hébergeurs, pourtant, poussent leur professionnalisme jusqu’à avouer les turpitudes des solutions numériques mises à disposition sur leur plateforme globale d’hébergement.

Citons par exemple Hostgator, hébergeur américain dans le Texas, en exemple.

Lorsque nous leur posons la question de savoir qui croire entre par exemple le « webalizer » qui se trouve sur le cPanel de leur site et les « Google Analytics » qu’ils ne gèrent ni directement ni indirectement, la réponse que nous pourrions attendre ‹ « le webalizer, bien sûr » › se fera attendre très longtemps : « il vaut mieux se fier aux Google Analytics qu’au webalizer » sera la réponse donnée, dans les 24h suivant la question. 

Il faut savoir que de très nombreuses sociétés utilisent le fameux « webalizer » pour suivre les « KPI » de leur sites internet, et ceci pendant des années.

Certains en profiteront pour critiquer le « webalizer » et dire qu’au final, il est difficile de faire pire. Et qu’heureusement, il existe d’autres logiciels tels que les Google Analytics dans la sphère du web.

Pensez-vous. 

L’expérimentation peut s’avérer beaucoup plus utile que la théorie, dans le domaine de la science mais également dans celui du numérique et de la création de sites internet.

Sur une palette de trois sites internet gérés par l’agence web J4JAY, il s’avère, lors d’une vérification dans un Apple Store loin de  France et Navarre et dans l’un des endroits les plus civilisés de notre planète ‹ et donc aussi de la sphère du web › que les résultats sont … « estomaquant » : sur les 3 sites internet visités, 1 n’apparaît pas du tout dans les Google Analytics, 1 apparaît avec des indicateurs totalement erronés ‹ temps de visite indiqué : 1 minute au lieu d’1 heure, par exemple ›, 1 site internet apparaît avec des indicateurs … incorrects et imprécis, pour rester poli.

Mais alors à qui se fier ?

A vous.

N’oublions pas que nous vivons une époque formidable. Ainsi avance le monde, parfois en marche arrière, parfois dans le guidon, parfois sur une seule roue.

N’oublions surtout pas également qu’au final, un individu doué d’intelligence peut faire semblant d’être idiot mais qu’un idiot ne pourra jamais faire semblant d’être intelligent.

Aussi devriez-vous faire usage de votre force, sans vergogne aucune.

Si un jour un individu venait à vous dire « il est vraiment très important de bien installer les Google Analytics pour pouvoir suivre les KPI de votre site internet, en plus du webalizer du cPanel, et je vais vous expliquer pourquoi », choisissez, dans la famille nigaud, l’air le plus adapté possible à la situation, et dites, le plus intelligemment possible : « Mon Dieu, mais vous avez tout à fait raison, heureusement que vous êtes là ».


Ecrit par Jérôme Perrin

J’aide les professionnels à développer leur activité via le digital et le numérique

Retrouvez-moi sur jay-webmarketing.com

Agence Web Paris § J4JAY Studio Web § Agence digitale à Paris spécialiste en création de sites web, référencement internet (SEO, SEM, SMO), e-commerce, webmarketing, community management et social media

  1. how funny and rare is your comment, merci 🙂

  2. Usually, I don’t read long posts, but it was worth the time. Nice article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.