Mais au fait, comment fonctionne Google ???


agence web paris création site internet création site web référencement internet google

Lorsque débute un projet de création de site internet débute quasiment toujours un début d’analyse des moteurs de recherche, et notamment de Google. La question revient de façon systématique : comment arrive-t-on dans les premières pages de Google, comment faire en sorte que le site web créé apparaisse à la première page de Google ? Comment être sur le podium, à la première place ?

Lorsque nous parlons de référencement internet et de Google, il faut tout d’abord faire le distinguo entre la société Google ‹ qui est un exemple à suivre en termes de commerce ›, la marque Google ‹ qui se décline sur de nombreuses solutions de la société, comme les Google Analytics et les Google Webmaster Tools ›, le réseau social de Google ‹ Google+ › et le moteur de recherche Google ‹ le célèbre Googlebot › qui fonctionne à partir de logiciels tels que le fameux PageRank, le fameux Penguin ou le fameux Panda.

Dans cet article nous parlerons principalement du moteur de recherche de Google et de son mode de fonctionnement, en sachant que c’est lui qui a donné le la au départ de l’ère internet et que les autres moteurs de recherche tels que Yahoo! ou Bing ont suivi plus ou moins basiquement la technique élaborée par Googletechnique qui a donné naissance au référencement internet et au référencement naturel  (SEO) moderne tel que nous l’entendons aujourd’hui.

Pour comprendre comment fonctionne le moteur de recherche Google et mettre en place une stratégie de référencement internet, et plus précisément de référencement naturel (SEO), efficace lors du développement d’un site web, il faut … lire ce que la société Google et ses responsables disent de leur propre moteur de recherche. C’est aussi simple que cela.

Résumons en quelques mots la technique développée. Il s’agit grosso modo de l’élaboration d’un indicateur, qui évolue dans le temps, qui décide de la place que prendra un site web ou non dans le classement général. Soyons clair, il s’agit d’une moyenne établie par un robot – le célèbre bot – à partir d’éléments dont nous pouvons facilement dresser le portrait : le nombre de pages web et d’articles sur un site internet, la récence et la fréquence de ces articles et de ces pages web, les termes ‹ les fameux mots clés › contenus dans ces articles et ces pages web, les titres de ces articles et de ces pages web, le paramétrage des pages web, des articles et des photos du site web, les premières phrases qui apparaissent dans les pages web et les articles, le nombre de commentaires et le contenu sémantique de ces commentaires, le nombre de liens internes et de liens externes, la présence sur plusieurs réseaux sociaux ‹ dont Google+ évidemment ›, et quantité d’autres critères d’ordre quantitatif avant tout.

C’est un indicateur moyen. Avec une logique purement quantitative. Un site web truffé de textes incohérents faits de niaiseries, contre-sens et non-sens en tout genre peut se trouver bien mieux référencé qu’une page web de qualité. D’aucuns en profiteront pour dire que les célèbres bots de ces moteurs de recherche s’alimentent bêtement du foin des règles stupides qu’ils ont eux-mêmes fabriquées. 

Ne soyons pas méchant. L’objectif du moteur de recherche Google est au final de créer un indicateur moyen censé correspondre à un site web moyen virtuel qui se trouve quelque part dans le ventre mou du nuage d’éléments ‹ des sites internet › d’un univers ‹ le web › de type gaussien. En faisant sciemment fi des solutions numériques d’excellence qui parviennent à se démarquer et se différencier grâce à leurs qualités et grâce à la valeur créée – qui se trouvent à droite de la fameuse courbe de Gauss, et non l’inverse. C’est une logique de masse qui n’est pas à la masse car Google opère sur un marché de masse – sur un mass market.  Celui des moteurs de recherche avec une concurrence très rude, un marché sur lequel les lois traditionnelles du commerce prévalent : augmentation des ventes, amélioration des parts de marché, rémunération des actionnaires et des investisseurs, retour sur investissement, création des fameux avantages compétitifs, construction d’une image de marque, etc.

Lors de tout projet de création de site internet, il faut à la fois créer de la qualité et de la valeur – le site web final se doit d’être sublime – et s’adapter à la logique du monde selon Google. Il faut commencer par savoir s’adapter, à cause de ce monde, avant que ce monde ne puisse commencer à s’améliorer, grâce à nous.

Un site internet irréprochable tant dans le fond que dans la forme, si on le trouve parfaitement, est un site internet que l’on trouve parfait. A juste titre.

Mais alors comment faire ?

C’est très simple.

Pour arriver dans les premières pages de Google via le référencement naturel (SEO), il faut :

› actualiser régulièrement son site web en élaborant, créant et diffusant des pages web, des articles, des illustrations, des contenus, des commentaires, etc

› soigner les titres des pages web et des articles ainsi que leurs permaliens (le texte en grisé qui apparaît après l’url)

› savoir que les premières phrases écrites dans les pages web et les articles d’un site internet sont capitales

› répondre aux commentaires postés sur un site internet : même quelques mots suffisent, un merci, un smiley, un émoticône

› paramétrer correctement les pages web, les articles d’un site internet, les photos (toutes les images d’un site internet, y compris le favicon, c’est-à-dire la vignette qui apparaît juste avant l’url) avec des mots clés et des phrases correspondant à la fois à l’information mise à disposition sur le site internet et au classement que l’on souhaite obtenir dans les moteurs de recherche principaux

› créer des liens internes dans le site internet, c’est-à-dire des pages web reliées entre elles

› créer des liens externes vers d’autres sites internet, faire en sorte que des liens d’autres sites web renvoient au site web créé (les backlinks)

› mettre en œuvre une stratégie de community management et un plan de marketing des réseaux sociaux

› choisir les plateformes numériques et les canaux de la sphère du web adaptés au site internet créé

› alimenter régulièrement ces réseaux sociaux avec des informations de qualité et des liens qui renvoient vers le site internet créé

› écrire des commentaires et des articles de qualité sur des blogs de qualité, des blogs de référence, des blogs d’experts – bref, des blogs avec des gens de qualité qui parlent avec et pour des gens de qualité

› et, lorsque tout ce travail est réalisé à la perfection, ce qui est déjà plus que parfait, créer un blog : c’est le nec plus ultra en matière de référencement internet, même si on peut arriver à la fameuse première page Google – et sur la plus haute marche du podium – sans passer par la création et la gestion d’un blog.

agence web jerome perrinEcrit par Jérôme Perrin

Retrouvez-moi sur jay-webmarketing.com


Pour en savoir plus, lisez notre article Comment être en première page de Google.

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire !

Pour tous vos projets de référencement internetréférencement naturel (SEO), Google Adwords (SEM), webmarketingcréation de site web, webdesign, social media, etc.

J4JAY Studio Web mettra en œuvre les meilleures solutions en parfaite adéquation avec votre projet web.

Tel  06 03 81 46 64

Email  info@agenceweb-jforjay.com

A très bientôt ! 

J4JAY Studio Web I Agence Web Paris

http://agenceweb-jforjay.com

Agence Web Paris § J4JAY Studio Web § Agence digitale à Paris spécialiste en création de sites web, référencement internet (SEO, SEM, SMO), e-commerce, webmarketing, community management et social media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.