Comment bien gérer ses url pour son site web ?


URL, création de site web et référencement naturel (SEO)

URL et création de site web : une dimension stratégique

Lorsque commence un projet de création de site web commence un travail de réflexion relatif à l’url (uniform resource locator), l’adresse d’un site internet. Si, pour beaucoup de sites internet, l’url ne contient que peu de texte, la dimension stratégique de ce petit morceau de phrase peut avoir des conséquences déterminantes sur le long terme, dans la mesure où l’url d’un site peut être un facteur clé de succès du site web comme il peut être un facteur clé d’échec, notamment dans le cas de sites e-commerce. L’un des tout premiers conseils que nous pouvons donner est de procéder par élimination : sur une première liste de prédilection d’un certain nombre d’url, beaucoup ne pourront pas être utilisés tout simplement parce qu’ils auront déjà été achetés. Un url acheté n’est pas forcément un url qui renvoie à un site internet. Certains brokers du net par exemple ont fait de l’achat de noms de domaine à fort potentiel économique leur métier, dans le but de les revendre plus chers et de réaliser une belle plus-value. Certains noms de domaines se marchandent en effet à prix d’or et si un nom de domaine n’est a priori pas disponible, il se peut qu’il ait été mis en vente sur une place de marché et être donc achetable. Il sera alors plus cher que les quelques euros que coûtent des url non mis en vente de cette façon. Que l’on achète son url via un service d’achat d’url classique ou via une place de marché, la première étape est de pouvoir évaluer sur le long terme le retour sur investissement possible de cet achat qui peut aller de quelque euros à quelques milliers d’euros.

L’URL lors de la création de site web : une dimension technique et économique

Avant d’être un marché en soi, l’url est un élément technique. L’url est dans la toile que constitue le net le fil qui permet à tout internaute d’accéder au site internet d’un tiers, d’une marque, d’une société, d’une administration, d’une association ou d’un particulier. L’importance de l’essor du web et de la net economy a créé son importance, ce qui fait que l’url, aujourd’hui, en plus d’être un élément technique, est devenu un élément économique. C’est à la fois un marché (on peut parler de marché de l’url de même que l’on parle de marché de l’automobile) et une dépense qui fait partie du coût total de conception d’un site web. Le % de cette dépense par rapport au coût total d’un site internet peut être en théorie infime (moins de 0,1 % dans le cas d’achat traditionnel d’url via les services d’achat d’url classiques) ou représenter l’essentiel de l’investissement (plus de 99,9% dans le cas d’url qui se monnaient à prix d’or par certaines places de marché). Il reste que pour beaucoup de sites vitrine classiques avec quelques pages, le coût de l’url revient à quelques euros par an, le coût de l’hébergement web à quelques dizaines d’euros par an et le coût de conception du site web à quelques centaines d’euros payés avant et pendant la mise en ligne.

URL et création de site web : la tentation du sésame

Le fait est que l’url peut être une mine d’or, notamment du fait du mode de fonctionnement des moteurs de recherche tels que Google et du rôle important que peut avoir l’url dans le classement final dans les moteurs de recherche de référence pour un mot clé donné. Lorsqu’un internaute tape des mots clés dans le champs de recherche de Google, ce dernier va privilégier les sites internet comprenant ces mots clés dans leur url. Ainsi, quelqu’un qui voudrait acheter en ligne des produits ménagers et taperait « droguerie en ligne » dans le moteur de recherche de Google verra apparaître dans les premières pages de Google des sites web avec des url tels que www.droguerie-en-ligne.com, www.ma-droguerie-en-ligne.com, www.votre-droguerie-en-ligne.com, etc. Si et seulement si les sites web en question respectent les règles du référencement internet, évidemment.

URL, nom de marque et nom de société

L’url choisi peut évidemment être différent du nom de la société qui en a la propriété et du nom de marque dont le site web correspondant fera la promotion. Le nom de l’url peut être également le nom de marque. Si l’on choisit comme nom d’url le nom de marque et si le nom de marque ne contient pas de mot clé stratégique d’un point de vue référencement naturel (SEO) et classement dans les moteurs de recherche, il faut bien savoir que les résultats seront plus longs à obtenir sur un mot clé donné que si ce même mot clé était inclus dans l’url. Dans le cas d’une droguerie en ligne, par exemple, si le nom de marque (le nom de distributeur marchand) est (au hasard) « Averell », les résultats ne seront pas les mêmes en termes de référencement naturel (SEO) si l’url choisi est www.droguerie-en-ligne-averell ou www.averell.com, pour la combinaison de mots clés « droguerie en ligne », bien sûr. Tout dépend en réalité de la dispersion des mots clés stratégiques pour un site internet et de leur nombre. Si ceux-ci sont très nombreux et très dispersés et s’ils forment un nuage de points plus qu’hétérogènes, mieux vaut peut-être miser sur le nom de marque en priorité. Si ceux-ci se résument à un seul mot clé, mieux vaut peut-être miser sur le nom de domaine en priorité et inclure le mot clé en question dans l’url. Un site marchand commercialisant un anti-ride en exclusivité, par exemple, aurait tout intérêt à avoir le terme « anti-ride » dans l’url. Il n’y a pas mille et une façon de décrire une solution anti-ride. Si ce même site web venait à diversifier sa boutique en ligne avec du maquillage, du shampoing et des cosmétiques de façon générale, la question du changement de l’url serait alors stratégique. Faudrait-il remplacer le terme « anti-ride » par « cosmétique » ? Capitaliser sur le nom de marque de la boutique en ligne, c’est-à-dire le nom de distributeur du site e-commerce, en enlevant le terme « anti-ride » ?

Comment bien choisir son url lors de la création de son site internet ?

Un conseil que nous pourrions donner est de lier le travail relatif au choix de l’url au travail relatif au référencement naturel (SEO). Lorsque commence un travail de référencement naturel (SEO) commence un travail sur les mots clés stratégiques. Une fois que la liste des mots clés stratégiques a été établie, on peut confronter cette liste avec les noms d’url de prédilection du site web. De cette confrontation peut naître une première liste de prédilection de noms de domaine qui donnera elle-même naissance à une short list de quelques url. On peut en théorie réaliser en toute fin de processus une étude quantitative et une étude qualitative pour valider le choix marketing de l’url. D’un point de vue purement marketing, le choix final de l’url est en effet très important. Tout ce qui est écrit est par essence vecteur d’image : www.droguerie-en-ligne-averell.com ou www.averell.com, ça n’est pas la même chose. Par ailleurs, tout dépend de la taille de la société et des moyens financiers dont elle dispose. Si on a affaire à une TPE avec un budget marketing limité, voire inexistant, les outils gratuits et libres de droit seront privilégiés pour assurer la promotion des ventes : réseaux sociaux, outils de community management & social media, communiqués de presse, lobbying auprès de journalistes, connecteurs et influenceurs, parutions d’articles dans la presse, rédaction d’articles sur son blog et … référencement naturel (SEO). Le référencement naturel (SEO) est en effet un excellent moyen gratuit de générer du trafic vers son site web et sa marque, dans le but de recevoir des leads et de transformer des prospects commerciaux en clients et en contrats. On comprendra donc que le choix initial de placer un mot clé stratégique dans l’url peut s’avérer déterminant pour une TPE ou une start-up. A contrario, une grosse multinationale disposant d’un budget marketing important pourra utiliser des moyens bien plus importants pour développer son chiffre d’affaires : affichage publicitaire national et local, campagne radio, spot TV & Cinéma, sponsoring d’événements majeurs, etc. Pour un grand groupe, le référencement naturel (SEO) sera l’un des moyens, parmi tant d’autres, de créer du business. Son importance pourra être proportionnellement moins importante, pour des raisons évidentes. La question pourra se poser de la priorité en termes de gestion de marque (identité + image) sur la priorité en termes de référencement internet (SEO & Google Adwords).

Un conseil que nous souhaitons donner est de bien vérifier, dans le cas où le nom de domaine sera le nom de marque, si la marque n’a pas été déposée à l’INPI. Car au final, si la marque est déjà déposée, on pourra utiliser le nom de domaine, mais pas la marque qui va avec, ce qui serait vraiment bateau. La marque « Averell » peut avoir été déposée à l’INPI sans que son nom de domaine correspondant n’ait été acheté. Il serait vraiment dommage de commencer par acheter le nom de domaine « Averell », mettre en place la solution d’hébergement web, développer la plateforme numérique, mettre en ligne le site web pour ensuite s’apercevoir que vous n’avez pas le droit d’utiliser le nom de marque correspondant. Sauf dans les cas où vous souhaitez dans un premier temps tester la viabilité économique de votre projet numérique avant d’investir dans un dépôt de marque. Vous pouvez alors déposer la marque auprès de l’INPI dans un deuxième temps, une fois que vous serez sûr de votre investissement en argent et en temps. Au préalable, si vous procédez ainsi, vérifiez tout de même si le nom de marque que vous seriez amené(e) à déposer n’ait pas été déjà déposé. La procédure a été rendue des plus simples par l’INPI, grâce aux url suivants :

Lorsque mon nom de domaine pour mon site web n’est pas disponible

Il arrive que noms de domaines et/ou noms de marque soient déjà utilisés/déposés. Pour remédier à ce problème, beaucoup de sociétés ont recours à l’astuce qui consiste à utiliser des ajouts ou des modifications de lettre pour pouvoir utiliser la sonorité et les phonèmes du mot souhaité – et donc le nom et le sens du mot clé stratégique corrélé, avec certes un mot qui au final s’écrira différemment que dans le Larousse ou le Petit Robert, mais qui gardera toute sa dimension stratégique (d’un point de vue nom de marque et non d’un point de vue nom de domaine & référencement naturel (SEO), évidemment) . Et le résultat peut parfois dépasser les espérances, car un mot déformé de la sorte, cela peut créer un effet très tendance : c’est vecteur d’image, ça fait moderne, ça ajoute une facette supplémentaire à une marque (identité + image).

Citons par exemple :

  • Customizr, qui est l’un des themes WordPress très populaires avec possibilité de customization en ajoutant par exemple du css. Customiz ou customize ayant déjà été utilisés, customizr avec un r s’avère être un choix très intelligent.
  • Pixlr, qui est l’un des logiciels de traitement d’images libre de droit : pixl ou pixel étant déjà pris, la lettre r a été exploitée, comme pour customizr.
  • Icônne, l’un des nouveaux magazines de la presse féminine : un n a été rajouté, pour des raisons évidentes.
  • Fasterize, solution web pour optimiser la performance et la célérité d’un site web : dans ce cas là, il s’agit carrément d’un néologisme, cf fasterize.com.
  • Saffyr, solution web permettant à toute personne d’acheter son petit bijou de site web, son saphir numérique, et de le personnaliser à sa guise et à son image : cf saffyr.com.

Ceci est de plus en plus en vogue car les marques déposent de plus en plus de noms. Et il existe donc de moins en moins de noms de marque disponibles. Dans certaines sociétés, les départements marketing demandent même aux départements juridiques de déposer des noms que l’on trouve marketing et vendeur. Lors de nouveaux projets, les équipes marketing disposent ainsi d’un vivier de noms de marques exploitables. Certains mots très à la mode apparaissent parfois quasiment du jour au lendemain : un bon département marketing saura anticiper et déposer les noms de marque pour avoir le droit d’utiliser le nom et le mot à la mode avec une nouvelle marque le jour où ce sera opportun d’un point de vue marketing et commercial.

Gestion des url et référencement naturel (SEO)

En matière de gestion d’url, l’une des techniques web possible consiste dans un premier temps à utiliser un url avec un mot clé pour obtenir des résultats SEO assez rapidement sur ce mot si ce mot clé est très stratégique en termes de référencement naturel, pour ensuite changer d’url en enlevant ce mot clé pour revenir à une stratégie plus focalisée sur la marque, tout en profitant de ce changement d’url pour réaliser une modernisation et une refonte de son site web – et tout en restant dans les premières pages des moteurs de recherche. Exemple : passer de www.droguerie-en-ligne-averell.com à www.averell.com tout en restant dans les premières pages de Google. C’est un processus laborieux, qui nécessite une certaine maitrise en matière de technique web, et qui peut porter ses fruits. Lors d’un travail de refonte de site internet, de façon générale, il est très important de garder ses positions SEO et d’éviter les erreurs 404 liées aux changements d’url. C’est un peu comme lors d’un déménagement et d’un changement d’adresse postale : il faut que le courrier soit redirigé efficacement et automatiquement de l’ancienne adresse vers la nouvelle adresse. A La Poste on utilise ce qui s’appelle le « transfert de courrier ». Dans le web, on utilise ce que l’on appelle des redirections 301. Une redirection 301, c’est le pont qui évite à un url de tomber à l’eau. Un url qui tombe à l’eau ou dans un cul-de-sac, c’est une erreur 404. Et une page 404, c’est un peu l’équivalent à La Poste de l’intitulé « inconnu à cette adresse ». Le 301 permet d’éviter le 404, ce qui est très important car plus il y a de 404 et de façon générale de points soulevant des interrogations, moins Google apprécie et plus Google déclasse avec l’aide de son Panda ou de son Pingouin, c’est selon. Pour cela, il faut vérifier que chaque ancienne page web avec l’ancien url renvoie bien à la nouvelle page web avec le nouvel url, et ceci grâce aux redirections 301. Pour éviter le 404, que l’on nomme également problème de lien brisé, le 301 fait le lien entre des url.

De nombreux plugins, dans le cas de sites web gérés en CMS, permettent l’utilisation des redirections 301. Il existe également de nombreux outils gratuits et libres de droit permettant de réaliser des audits SEO comprenant les problèmes de type 404 présent ou 301 manquant (lire à ce sujet l’excellent article paru sur la Fabrique du Net : http://www.lafabriquedunet.fr/blog/conserver-positions-seo-refonte-site-internet/).

Idéalement, lors d’une refonte de site internet avec changement d’url, il faut que le résultat général, y compris en termes de référencement naturel (SEO), soit réussi. Bref que ce soit mieux après qu’avant et ceci à tout point de vue. Evidemment, il faut garder les bons classements obtenus en termes de référencement naturel (SEO) sur les mots clés stratégiques, en posant idéalement toutes les fondations pour leur amélioration future – ou leur maintien dans le cas des fameux cas « 1ère page Google » tant convoités.

Changer les url des pages web avec des redirections 301

Réaliser un travail tel qu’il a été décrit dans le paragraphe précédent peut s’avérer être au final plus acrobatique que technique : c’est la raison pour laquelle il vaut mieux demander à ce que le travail soit réalisé par de vrais spécialistes tels qu’un webmaster compétent ou une agence web experte en technique web. Il vaut mieux que les non spécialistes, de façon générale, évitent ce type de cascade lorsque l’on connaît les problèmes en cascades que cela peut engendrer.

De même, et de façon générale, le changement des url des pages web doit être managé dans les règles de l’art. Lorsqu’un produit évolue par exemple dans le cas d’un développement produit d’une nouvelle version améliorée, il peut prendre un nouveau nom : l’url de sa page web correspondante, s’il contient l’ancien nom de produit, doit donc être modifié comme il se doit avec la mise en place d’une redirection 301 pour éviter tout lien brisé et toute erreur 404. D’où l’importance d’avoir un bon webmaster ou un bon service numérique.

Pour en savoir plus sur les url et les noms de domaine, lire l’excellent article paru sur la Fabrique du Net : http://www.lafabriquedunet.fr/blog/choisir-nom-domaine-site-web/

De façon générale, et pour nourrir votre réflexion, lire un article que nous avions déjà écrit sur l’url : http://agenceweb-jforjay.com/agence-web-paris-i-de-lurl/

agence web jerome perrinEcrit par Jérôme Perrin

Retrouvez-moi sur jay-webmarketing.com

agence web paris webmaster creation de site web et referencement naturel gestion url redirection 301


Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire !

Pour l’ensemble de vos projets web : gestion des URLwebmastering, infogérancenom de domaine,  stratégie digitaledéveloppement de site internet, création de site vitrineblogwebmarketingwebdesign, gestion des réseaux sociaux, stratégie social mediacommunity managementréférencement internet,  application numériqueetc.

J4JAY Studio Web mettra en œuvre les meilleures solutions en parfaite adéquation avec votre projet web.

Tel  06 03 81 46 64

Email  info@agenceweb-jforjay.com

A très bientôt ! 

J4JAY Studio Web I Agence Web Paris  

http://agenceweb-jforjay.com

agence web paris création site internet création site web référencement internet web design

Agence Web Paris § J4JAY Studio Web § Agence digitale à Paris spécialiste en création de sites web, référencement internet (SEO, SEM, SMO), e-commerce, webmarketing, community management et social media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.