Problème de taux de conversion et de monétisation : ne pas oublier la base non plus


Comment augmenter son taux de conversion pour améliorer son niveau de monétisation ?

Lorsque vous rencontrez un problème de taux de conversion et de monétisation – ce qui est le lot de nombreuses sociétés et start-ups – il faut passer beaucoup de temps pour analyser le site internet tel qu’il a été mis en place, le mix marketing tel qu’il a été défini et le mix numérique qui devrait en assurer le succès. La solution de facilité serait de recommander et d’acheter, sans vraiment réfléchir, des outils prêts-à-l’emploi (tels que la construction d’une base d’emails pour faire des newsletters, par exemple) sans savoir vraiment, voire pas du tout, au préalable, quel en sera le retour sur investissement.

Si vous devez faire face à un problème de monétisation, le plus important, c’est avant tout de comprendre d’où vient le problème. Pourquoi le site web ne génère-t-il pas d’argent ? Et il faut trouver l’adéquation et la solution.

Ne soyez surtout pas inquiet(e) : c’est le problème que rencontrent beaucoup de personnes.

Les gens qui aujourd’hui ont les capacités financières pour s’acheter des choses superflues et superfétatoires sont de moins en moins nombreux. L’écart entre les plus riches et les plus pauvres se creuse. C’est une constance irréversible de l’histoire de l’humanité telle qu’elle se présente jusqu`à aujourd’hui.

Il va donc falloir opérer de façon très ciblée.

Le plus important, c’est d’arriver à obtenir des leads qualifiés. Vous pouvez avoir de nombreuses visites sur votre site internet sans pour autant générer aucune vente. Et vous verrez d’ailleurs que les quelques ventes réalisées au début de votre aventure numérique pourront venir de quelques leads absolument pas représentatifs de l’ensemble des internautes arrivant sur le site web.

En cas de problème de taux de conversion et de monétisation, il faut arriver à comprendre pourquoi les gens qui pourraient acheter n’achètent pas. Et pourquoi les gens qui achètent, achètent. Il faut également s’assurer du fait que les gens qui arrivent sur le site souhaitent réellement faire l’acquisition de votre produit, de votre service et de votre solution. Enfin, il faut s’assurer du fait que les gens qui souhaitent faire l’acquisition de votre produit, de votre service et de votre solution trouvent bien le site. D’où l’importance de voir le site internet figurer sur les bons mots clés et les bonnes combinaisons de mots clés dans les moteurs de recherche.

Lire à se sujet notre article Comment être en première page de Google.

Il est très important d’analyser les premières ventes générées par le site internet. Comment les premières ventes ont-elles lieu ? Comment les acheteurs/euses sont-ils/elles arrivé(e)s sur le site web ?

D’un point de vue purement commercial, vous vous devez de fournir un travail de réflexion intense sur les premières ventes réalisées par votre site internet. Si vous parvenez à comprendre pourquoi ce qui ne marche pas ne marche pas et pourquoi ce qui marche marche, vous parviendrez à transformer les premières ventes en un process commercial vertueux pour l’avenir de votre site internet et de votre modèle économique.

Problème de taux de conversion et de monétisation : comment bien revisiter ses classiques pour mieux retomber sur ses pieds

D’un point de vue purement commercial, vous vous devez, de façon générale – et peu importe ici que nous soyons dans le domaine du numérique ou non – d’être extrêmement attentif à vos premiers client(e)s. Ce sont ces gens qui vous amèneront, très souvent, votre futur business et votre future clientèle. Quels que soient les secteurs, les industries, les sociétés, les marques : le premier levier de développement commercial, ce sont bien souvent les client(e)s passé(e)s et présent(e)s.

C’est la raison pour laquelle vous vous devez de chouchouter ces premier(e)s client(e)s.

C’est la raison pour laquelle vous ne devez pas compter toutes vos heures consacrées à ces premier(e)s client(e)s.

Encore une fois, ce sont généralement ces client(e)s qui vous amèneront les prochain(e)s client(e)s et vos futures entrées d’argent.

Ils/elles représentent bien souvent le meilleur filon économique possible.

Et ça n’a rien à voir avec le numérique.

C’est un principe de base. C’est la base.

En passant beaucoup de temps avec vos client(e)s, vous ferez encore bien plus que bâtir votre capital clients. Vous allez transformer ces client(e)s en fans. En prescripteurs. En ambassadeurs.

Les marques qui fonctionnent à merveille sont celles qui disposent :

  1. d’un capital client important
  2. de client(e)s qui vont faire la promotion de la marque à leur entourage
  3. de client(e)s qui vont (r)acheter la marque et lui être fidèles.

Ce type de clients sont en quelque sorte des VRP pro bono de la marque. C’est une sorte d’armée de commerciaux lâchés dans la nature qui va constamment faire la promotion du produit qu’ils ont acheté.

Si vous analysez correctement la valeur apportée par ces « client(e)s commerciaux » (les fans de votre marque, les ambassadeurs, les prescripteurs de la première heure), force est de constater que cette valeur est incomparable et inestimable. Cette valeur n’a pas de prix. Si l’on définit la valeur, d’un point de vue purement économique, comme le différentiel entre ce qui est dépensé pour avoir un niveau de recettes supérieur et ce qui est effectivement perçu. Car non seulement ces client(e)s ne vous coûteront rien, mais ils vous apporteront de l’argent et ceci à double titre :

> l’argent qu’ils vous donneront directement en achetant vos produits, vos services et vos solutions ;

> l’argent que vous recevrez indirectement grâce à eux, de la part de tous les futur(e)s client(e)s qu’ils vous amèneront suite à leur prescription naturelle.

Une force commerciale, par essence très coûteuse, ne fera jamais le poids face à une telle clientèle, en termes de valeur économique. Si et seulement si la clientèle est faite de clients fans.

L’exemple à suivre, en la matière, c’est Apple : les premiers commerciaux d’Apple, ce sont ses client(e)s.

Et ça se vend comme des petits pains.

And it works 🙂

Donc, pour résumer, passez beaucoup de temps avec vos premiers client(e)s. C’est capital. Chouchoutez-les. Ecrivez-leur des emails. Aidez-les. Appelez-les régulièrement pour savoir si tout va bien. N’hésitez surtout pas à devenir ami(e) avec eux. C’est votre intérêt. Et si en plus de tout cela vous allez vous faire des amis, et bien : what else to say ?

agence web jerome perrinEcrit par Jérôme Perrin

Retrouvez-moi sur jay-webmarketing.com

taux de conversion et monetisation

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire, nous vous répondrons !

Pour tous vos problèmes de monétisation et de taux de conversion, nous saurons apporter les réponses à toutes vos interrogations.

Tel  06 03 81 46 64

Email  info@agenceweb-jforjay.com

J4JAY Studio Web I Agence Web Paris 

http://agenceweb-jforjay.com

Agence Web Paris § J4JAY Studio Web § Agence digitale à Paris spécialiste en création de sites web, référencement internet (SEO, SEM, SMO), e-commerce, webmarketing, community management et social media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.